Pourquoi ce livre: À l’occasion de la Journée internationale contre la discrimination raciale, le 21 mars 2011, le RCLALQ a organisé une action devant les bureaux de la CORPIQ à Québec afin dénoncer l’utilisation de formulaires de location. Cette action a été suivie d’un dîner communautaire pendant lequel les locataires ont été sollicités pour dessiner ou décrire une expérience de discrimination vécue. C’est à cette occasion et lors de divers ateliers organisés par les comités logements et associations de locataires que les témoignages sur la discrimination dans la recherche de logement ont été amassés.

Ces témoignages révèlent l’indicible, les préjugés à l’égard des familles, des personnes issues de l’immigration, des personnes les plus démunies. Pour le
RCLALQ, cette collecte de témoignages permet de mettre sur la place publique le quotidien de milliers de locataires à la recherche de logement. Par ce geste le RCLALQ a voulu donner une voix aux locataires souvent laissés à eux-mêmes, aux locataires forcés de vivre entassés dans de petits logements, aux locataires confinés à vivre dans des taudis … Par ce geste, le RCLALQ veut également montrer que les pratiques de discrimination, non seulement, sont légions mais que sans législation elles se développent et s’accroissent impunément. À preuve, le tout nouvel outil proprio-enquête offert par les associations de propriétaires! Une enquête de crédit rapide et en directe avec des données téléchargées sur son mobile afin de «trouver», aux dires des associations de propriétaires, le locataire idéal. Pour le RCLALQ, la discrimination commence avec la sélection des locataires.

Consultez le livre de la honte